Au jour du 28 janvier, une expédition composée de 3 hurluberlus se mit en marche(enfin en train) en direction du festival de Bd d'Angoulême, des projets plein les portefolios.
Il y avait :

Une blonde, un cowboy et un trimball'-man

_quipeangou
Nous étions partis démarcher auprès des éditeurs pendant les quatre jours du festival.
Après 2 jours de marche et de démarches, nous nous somme posés à la terrasse d'un charmant petit endroit, la biscuiterie Lolmède, pour faire le point.
biscuiterie1
Des madeleines au chocolat, des macarons en tout genre, des meringues chocolatées et surtout une liste de thés impressionnante, quel merveilleux endroit.
Bref le bilan était le suivant : nous avions atteint nos objectifs en deux jours.

Les éditeurs (étonnamment sympathiques alors qu'on pensait devoir affronter les foudres éditoriales) nous ont apporté des critiques constructives et nous ont donné, comme on l'espérait, un aperçu de leurs attentes et du monde de la BD en général.
(merci également à Christian Durieux pour son précieux avis d'auteur)
Nous avions désormais suffisamment de critiques pour pouvoir avancer dans notre travail et l'améliorer, plus besoin d'aller voir les autres éditeurs pour leur montrer un travail que nous devions de toute façon modifier.
Il nous restait donc 2 jours à tuer... surtout le samedi.

Hé oui car le samedi est le pire jour du festival, il y a foule partout et on ne peut rien faire.
(Une jeune fille qui logeait au même endroit que nous a rapporté trois dédicaces en fin de journée: une de Loisel, une de Zep et une de Larcenet. LE SAMEDI ! Elle m'aurait dit ça le matin, je ne l'aurai pas cru.)
fouleangou
Nous nous sommes donc mis à la recherche d'un endroit où nous réfugier.
Tout à commencer à 10h le matin, nous sommes allés chercher des places pour l'avant-première du nouveau Miyazaki qui se jouait le soir même.
On devait retirer les places le jour même et il y avait une soixantaine de personne devant le bâtiment.
10h, les portes s'ouvrent, 10-15 personnes s'engouffrent dedans puis une personne du staff se présente à la porte et dit :
mangabuilding
Dégoutés...
Il se jouait dans une salle de 320 places et seulement 10-15 personnes ont pu avoir des places, toutes les autres étaient des invitations données aux auteurs/éditeurs/gens importants du festival..Et ils nous disent rien alors qu'on a été se renseigner un jour avant que le festival ne démarre.
Démarrage pourri
On ne se démonte pas et on va consulter la programmation du cinéma du coin, rien de bien qui ne mérite qu'on ne dépense 6,30 euros donc on repars.
On tente une projection au théatre de la ville
projection
Foule, foule, foule
Rencontre avec Gipi et Killofer dans une toute petite salle d'un petit hotel, foule foule foule, on abandonne.

Le soir on se dit qu'on va aller en avance à une rencontre avec Moebius, on y arrive effectivement bien en avance, une dame nous dit qu'il y a une autre rencontre juste avant alors on y va pour patienter.
lectricveangouleme
L'heure passe, la rencontre continue et dépasse l'heure de commencement de l'autre, on se dit que c'est pas grave, qu'il n'y a qu'une salle et qu'ils ont pris du retard ... hé bien non il y avait une autre salle..

Sans grand espoir, nous nous rendons à l'autre salle
rencontremajor
Journée pourrie... En fin de compte, le seul endroit qui nous aie accueillit en ce samedi 31 janvier c'est
biscuiterie2
LA BISCUITERIE LOLMEDE ! Yeah !
Et aussi, pendant une heure, les magnifiques remparts d'Angoulême

rempartangouleme


J'ai beau râler sur plus de la moitié de ce post, ce fut quand même un voyage très positif, on revient super motivés d'la patate et prêt à bosser à donf ! Et puis y a quand même eu de beaux moments :
on a trainé dans le stand du staff Dupuis et Delcourt, on a passé sa veste à Monsieur Denis Bajram car il n'arrivait pas à l'atteindre d'où il était, j'ai fait la bise à Boulet et à Jean-David Morvan, on a aperçu Moebius qui se promenait l'air de rien à coté de la biscuiterie et on a manger trois fois au kebab sur quatre jours (quoi c'est pas fun ça?).
Donc wouwouwou !

Voilà je crois que j'ai tout dit...

Et comme les cours théoriques ont repris, y a de la pétasse dans l'air :
Aujourd'hui, pétasse sous la pluie

p_tassepluie


A bientôt pour de nouvelles aventures !